IMG_28012

L'automne ramène son lot de feuilles mortes sur les trottoirs, signe le retour des jours raccourcis et de la pluie. Mais rassurons-nous, l'automne, c'est aussi une saison magnifique et riche de trésors de la nature.

Parmi eux, on pense évidemment aux marrons. Ou plutôt devrais-je dire aux châtaignes qu'on ramasse en forêt (pour les plus courageux). Mais voilà : une fois qu'on a rempli notre cabas de ces jolis fruits, qu'est-ce qu'on en fait ? A ce stade, je sens pointer la flemme automnale...

Alors NON ! Ce n'est pas une fatalité ! Voici mes conseils pour rester motivé face à votre cabas et faire un sort à vos châtaignes en toute efficacité.

 

 

  • CONSEIL 1 : Eliminer les châtaignes habitées

Au fond de votre cabas, il n'est pas impossible que vous retrouviez quelques vers. Et ces vers ne sortent pas de nul part, mais bien de l'intérieur de vos châtaignes. Alors pour être certain de ne pas se retrouver avec une purée hyper protéinée, il vous suffit de plonger vos châtaignes dans un récipient d'eau. Les châtaignes habitées vont naturellement rester à la surface, il faudra donc les retirer.

 

  • CONSEIL 2 : Une préparation pour un épluchage facile

La coque de la châtaigne est souple mais épaisse. Elle protège bien le fruit qu'elle contient. Il faut donc inciser votre châtaigne. Mais pas de manière superficielle, incisez franchement. Cette incision permettra d'amener l'air chaud de la cuisson jusqu'à l'intérieur de votre châtaigne, d'éviter les explosions et facilitera son épluchage.

 

  • CONSEIL 3 : Une cuisson au four

Sans conteste, les châtaignes au feu de bois, ça déboîte. Mais tout le monde n'a pas une cheminée ou l'envie de se risquer à cette cuisson. Le mieux est d'en revenir à son bon vieux four traditionnel, qui vous offrira une bonne cuisson et surtout (surtout !!!) un épluchage facilité à condition de bien suivre le conseil n°2.

Déposez vos châtaignes sur une plaque. Enfournez pour 20-25 minutes à 220 C°.

A la sortie du four, laissez refroidir avant de commencer à dépioter.

 

  • CONSEIL 4 : Une déclinaison à l'infini

Une fois que vous avez ôté la coque et la petite peau qui entoure la châtaigne (normalement, elle s'en va toute seule si vous avez bien suivi ces conseils), vous vous retrouvez avec une jolie châtaigne cuite. A cette étape, libre à vous d'en faire ce que vous voulez ! Les recettes salées et sucrées ne manquent pas : purée, velouté, petit pot de crème, glace, en fond de yaourt maison, pour agrémenter des petits pois carottes... A vous de jouer !


Si vous optez pour la purée, mettez à re-cuire dans une casserole mi-lait mi-eau, puis mixez. Une cuillère de crème après cuisson, c'est toujours pas mal :)